Contact

Too short

Z.I. N°1 / Secteur est N 19
61300 L'AIGLE
Tél. : 02 33 34 48 96
www.too-short.com
www.facebook.com/tooshortcom
http://blog.too-short.com

Accompagnement

Comme cette entreprise, vous souhaitez implanter ou développer votre activité dans l’Orne ?
 
Orne Développement est une porte d’entrée pour vous accompagner depuis le 1er contact jusqu’à la concrétisation de votre projet.
  
Contactez Orne Développement pour bénéficier d'un accompagnement gratuit, confidentiel et sur-mesure.
 › 
Services aux entreprises ›
  • Silva Créations, à La Sauvagère évolue dans tous les métiers de la tapisserie
  • Boutaux Packaging, embellisseur d'imprimés et de cartonnage à Mâle
  • Goavec, fabricant de cuves pour l'agroalimentaire, la cosmétique et la pharmacie à Alençon
  • Oxymétal Orne, leader français dans les domaines de la découpe industrielle à Chailloué
  • L'orne : 1er département français pour l'élevage de trotteur
  • Südpack Medica à Gâcé, spécialisée dans la fabrication d'emballages souples pour l'industrie médicale
  • Galvanisation dans l'entreprise Frénéhard et Michaux, spécialiste de la fabrication de châssis de toiture près de L'Aigle
  • La Patte Jeanjean, producteur de pâtes artisanales bio et légumes secs bio du Perche
  • Boutaux Packaging, embellisseur d'imprimés et de cartonnage à Mâle

Stéphane WAHLEN

Too short

Décembre 2013

Stéphane WAHLEN s’est lancé en 2012 dans la création de l’entreprise TOO-SHORT, rapidement rejoint par deux associés Delphine JUHEL et Patrice BOUCHER. L’entreprise emploie aujourd’hui 6 personnes et lève des fonds afin de financer sa croissance.

Stéphane WAHLEN
Stéphane WAHLEN

Stéphane WAHLEN, quelle est l’idée de départ ?

L’idée de départ est venue d’un constat familial : les enfants grandissent vite et leurs vêtements sont rapidement trop petits, "too short". Afin de renouveler leur garde-robe au rythme de leur croissance, j’ai eu l’idée de créer un site internet d’échanges. Ce projet a demandé 1 année de travail pour le concrétiser.

Comment avez-vous commencé ?

Je suis un professionnel du marketing et de la communication. J’ai travaillé pendant 20 ans pour de grandes marques, comme Nike et Procter & Gamble et me suis toujours intéressé à la thématique du développement durable.
J’ai débuté le projet TOO-SHORT dans mon salon à Paris, avec un dépôt de 2 000 pièces.

Et ensuite ?

Logo Too-short.comJ’ai toujours pensé que TOO-SHORT devait se concentrer sur les produits milieu, haut de gamme pour avoir une proposition de valeur intéressante pour les mamans. Aussi que notre offre devait se différencier de la concurrence par le service que nous offrons et la qualité des produits présentés.
Ainsi, Too-short récupère tous les articles via des pochettes pré-affranchies et s’occupe de tout. Contrôle minutieux de tous les articles, repassage, photographie, mise en ligne, stockage.
Aussi, a-t-il fallu rapidement trouver d’autres locaux.
Nous avions une maison de campagne à Mahéru dans l’Orne, à côté de l’Aigle, dont les annexes sont rapidement devenues elles-aussi trop petites puisque nous avions réalisé notre première embauche…

De l’expérimentation à l’entreprise…

Aujourd’hui, Too-short est installé dans un bâtiment localisé sur la zone d’activités de L’Aigle et nous sommes 8 personnes à y travailler.

Entreprise Too-short
Nous employons 4 personnes à l’entrepôt, le community manager est encore à Paris, et mes associés et moi partageons notre temps entre Paris et l’Orne, car les milieux des médias et de la mode sont encore très parisiens.
Nous avons plus de 10 000 articles en ligne et nous en recevons 500 nouveaux toutes les semaines. Au départ, notre modèle économique de troc reposait aussi bien sur les abonnements (49 € par an) que sur l’encaissement des frais de contrôle qualité et logistique que nous facturons sur chaque transaction. Aujourd’hui, nous regroupons 7 000 familles.

Depuis août 2013, nous avons ouvert le site à la vente et à l’achat.

Vous levez des fonds, pourquoi ?

Notre croissance rapide génère mécaniquement un besoin en fonds de roulement supplémentaire.
Par ailleurs, nous avons besoin d’investir dans des équipements logistiques pour l’entrepôt, le marketing et la communication.
Enfin, nous allons prochainement nous lancer en Belgique et au Pays-Bas qui marquera les premières étapes de notre internationalisation.
Il nous faut donc mobiliser des capitaux complémentaires à nos apports d’origine.
Nous avons sollicité ISFEO, la plate-forme ornaise de financement en capital, et serons présents à NormandInnov fin janvier 2014.

Votre impression générale ?

L’accueil dans l’Orne a été facilité par tous nos interlocuteurs : la Communauté de Communes de L’Aigle, la Chambre de Commerce et d’Industrie, Orne Développement.
Nous apprécions les réseaux mis en place ici, tels ceux qui accompagnent l’innovation et la levée de fonds. J’ai pour objectif aussi de pouvoir dégager un peu de temps pour suivre les coffee-break organisés pour le réseau ornais des entreprises du e-commerce !
Une idée innovante, dans un secteur émergeant trouve toute sa place dans l’Orne : la proximité de Paris est un véritable atout, l’accompagnement y est réactif et de qualité.



Menu

Contactez Orne Développement

 

 

 

Orne Développement est le
service de développement économique
du Conseil départemental de l'Orne

Moteur de recherche

Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com