Contact

AR2P
Usinage de très haute précision
ZA "Le Pont Nord"
61450 La FERRIÈRE AUX ETANGS
Tél. : 02 33 66 88 77
www.ar2p.com

Accompagnement

Comme cette entreprise, vous souhaitez implanter ou développer votre activité dans l’Orne ?
 
Orne Développement est une porte d’entrée pour vous accompagner depuis le 1er contact jusqu’à la concrétisation de votre projet.
  
Contactez Orne Développement pour bénéficier d'un accompagnement gratuit, confidentiel et sur-mesure.
 › 
Services aux entreprises ›
  • Silva Créations, à La Sauvagère évolue dans tous les métiers de la tapisserie
  • Boutaux Packaging, embellisseur d'imprimés et de cartonnage à Mâle
  • Goavec, fabricant de cuves pour l'agroalimentaire, la cosmétique et la pharmacie à Alençon
  • Oxymétal Orne, leader français dans les domaines de la découpe industrielle à Chailloué
  • L'orne : 1er département français pour l'élevage de trotteur
  • Südpack Medica à Gâcé, spécialisée dans la fabrication d'emballages souples pour l'industrie médicale
  • Galvanisation dans l'entreprise Frénéhard et Michaux, spécialiste de la fabrication de châssis de toiture près de L'Aigle
  • La Patte Jeanjean, producteur de pâtes artisanales bio et légumes secs bio du Perche
  • Boutaux Packaging, embellisseur d'imprimés et de cartonnage à Mâle

Serge PILLU

AR2P

Juillet 2009

Conseil en ingénierie et fabrication de technologies mécaniques avancées, AR2P Mécanique Innovante de très Haute précision, répond aux besoins de tous les métiers de précision qui demandent de la conception, de l'innovation, du prototype, en petite et moyenne série, pour des secteurs de pointe : automobile, aéronautique, nucléaire, armement, robotique, machine outil.

Son expertise en matière de micro usinage et micro état de surface, de conception de sous ensembles mécaniques et d'usinage de matériaux techniques lui permet d'intervenir sur de nombreuses applications : connectique, capteurs électroniques, outils de contrôle, micro moules, micro gravures, équipement de machines outils et préhenseurs robotiques.


Serge PILLU

Serge PILLU, décrivez-nous rapidement le parcours personnel qui vous a conduit à fonder AR2P :

CAP de tourneur en poche, j'ai commencé à travailler à 17 ans chez Luchaire.
Puis pendant une quinzaine d'années, j'ai acquis des expériences diverses dans les entreprises industrielles du Bocage, notamment chez Monsieur Louise à la Sauvagère ou j'ai appris le métier de mouliste
En 1991, j'avais 31 ans, avec mes 2 frères nous décidons de créer notre propre entreprise : AR2P.

 


Quelles ont été les grandes étapes de la vie de votre entreprise depuis sa création ? Combien de personnes employez-vous aujourd'hui ?


Serge Pillu et Olivier Rapeaud
Au départ de notre projet, nous devions faire de la finition de pièces pour les moulistes, en rectification d'où le nom de l'entreprise Atelier de Rectification de Profil de Précision.
Mais c'est l'époque d'une crise économique liée à la guerre du Golfe, et la sous-traitance prévue est gardée en interne par les entreprises.
En investissant dans quelques machines ciblées, nous commençons alors à faire de la petite mécanique de précision, notamment pour Moulinex.
Très vite nous passerons à la commande numérique et à la réalisation de moule pour injection.
En 1998, nous avons abandonné le moule pour la micro mécanique.
Je souhaite insister sur le fait qu'au départ une banque a bien voulu nous accompagner.
Mais dès que nous avons eu des projets de développement de notre parc machines, nous n'avons pas été suivis, et encore aujourd'hui je rencontre les mêmes difficultés.
Je regrette que les banques ne disposent pas de "conseillers industriels" qui connaîtraient nos métiers et sauraient en apprécier réellement aussi bien le risque que les potentialités. Cela créerait de belles missions pour les jeunes retraités de l'industrie et rendrait les relations beaucoup plus fluides entre les banquiers et leurs clients !
Heureusement, les fabricants de machines-outils se substituent à la banque en nous "déposant" des machines pendant 6 mois, nous permettant ainsi de prouver le bien-fondé de notre investissement !
Sur le plan des effectifs, notre projet était de créer 3 emplois à 3 ans, en 1994 nous étions déjà 12, aujourd'hui nous sommes 13.

Vous déployez des savoir-faire très pointus : comment gérez-vous les fonctions recherche et développement ?

Logo AR2PNous répondons à des appels d'offre sur des cahiers des charges précis.
Cependant, nous voulons avant tout que notre produit rende le service attendu par le client : lorsque nous sommes persuadés que le respect du cahier des charges ne le permettra pas, nous proposons une assistance technique pour optimiser et re-développer le programme.

Un exemple récent : sollicités, grâce à notre site internet, par le Centre Technique d'Etudes Spatiales à Toulouse, pour la réalisation d'une pièce très spécifique, nous avons pris l'initiative d'aller les voir pour redéfinir le projet.
Il s'agissait de construire le support d'une camera installée sur un robot lunaire !
Au bout d'une longue journée de travail et d'un dialogue très riche avec les ingénieurs, le projet a été modifié de façon substantielle, mais avec les meilleures chances de réussite du programme pour lequel il avait été conçu.
Dans un métier comme le nôtre, il faut se déplacer chez les clients, travailler avec leurs équipes, donner du temps, pour atteindre le niveau de qualité exigeant que nous leur assurons.

Vous appartenez au pôle de compétitivité "MOVEO", pour quelles raisons ?

Depuis quelques mois Olivier Rapeaud assure une mission commerciale au sein de l'entreprise.
C'est lui qui a bâti le site internet dont nous mesurons les premiers effets.
Il nous emmène aussi vers des opportunités nouvelles de réseaux, de portes qui s'ouvrent : c'est le cas avec notre adhésion au pôle de compétitivité "MOVEO".
C'est un excellent lieu de promotion de notre savoir-faire, de relations professionnelles porteuses pour l'avenir.

La crise touche aujourd'hui tous les secteurs, mais plus particulièrement l'industrie. Comment ressentez-vous les choses, et comment conduisez-vous en conséquence la stratégie de votre entreprise ?

Produits de AR2PIl s'agit d'une période très dure : le recul très important de notre chiffre d'affaire depuis novembre 2008 est dû au blocage de projets alors que nous avons l'assurance d'avoir les marchés.
Juillet semble voir ce repli s'arrêter, attendons la rentrée.
Cependant, il me semble qu'il faudrait actionner un dispositif financier de soutien pour des entreprises à potentiel, dotés de moyens de production récents, de savoir-faire très particuliers, afin de les aider à "tenir", car si elles devaient disparaître, ce serait un gâchis immense, non seulement pour leurs propriétaires, mais pour le tissu social et économique tout entier : des centaines d'heures de formation de salariés perdues, des "niches" d'activité qui assurent de l'emploi dans nos régions rurales disparaîtraient. J'attire vivement l'attention des pouvoirs publics sur cette question : les entreprises familiales ont épuisé leurs fonds propres, si la reprise se fait attendre encore, elles ne pourront faire face.

Quels sont vos projets à moyen et long terme ?

Sortir de la crise en restant prêts à redémarrer de façon optimale : savoir-faire, politique commerciale active, entretien du réseau client, en espérant qu'on voie l'issue très vite maintenant !

Vous êtes installés dans l'Orne et plus particulièrement dans le Bocage : y trouvez-vous l'environnement propre à la bonne marche de vos activités : personnel qualifié et outils de formation, voies de communication, liaisons haut débit, téléphonie mobile ?

Il y a de très belles entreprises dans l'Orne, une qualité de vie de haut niveau.
Nous sommes bien situés géographiquement, bien reliés à tout point de vue.
Sur la formations des jeunes cependant, je plaide pour un meilleur dialogue entre les entreprises et les structures de formation professionnelle : aujourd'hui des titulaires de BTS ne sont pas adaptables dans nos métiers, ils ont survolé beaucoup de choses et de connaissances, mais au fond ne savent rien de suffisant en technique, et sont beaucoup trop lents en réalisation.
Je préfère désormais recruter "des profils" et former entièrement le jeune.

Quel message enverriez-vous aux jeunes ornais qui cherchent une voie professionnelle ?

Je dirais aux jeunes de l'Orne : ayez confiance en vous, ne vous laissez pas démobiliser par les medias, et croyez dans les nombreuses entreprises de l'Orne, petites, moyennes ou plus grandes, qui innovent, qui cherchent, qui travaillent en réseau : vous y ferez de beaux parcours professionnels.
Et puis, si vous avez une idée, mettez-là en œuvre, créez votre entreprise !



Menu

Contactez Orne Développement

 

 

 

Orne Développement est le
service de développement économique
du Conseil départemental de l'Orne

Moteur de recherche

Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com