› 
Services aux entreprises ›

Nathalie et Dominique PLESSIS - Cidrerie traditionnelle du Perche

  • Le bâtiment HQE s'intègre parfaitement dans le paysage (© G. Houdou)

Des bulles de plaisir

Novembre 2015

Formés l'un au Mans et l'autre à Strasbourg, lui en électrotechnique, elle en commerce international, Nathalie et Dominique Plessis ont croisé leurs chemins avant de s'installer et travailler à Caen.
Lancée en 1990, l'aventure est devenue une belle entreprise.

L'envie d'entreprendre

Nathalie et Dominique Plessis
(© David Commenchal/CD61)

Un évènement familial et l'envie commune d'entreprendre entraîne le couple dans la région natale de Dominique, le Perche. Bien loin de leurs formations respectives et sans véritable connaissance en la matière, le couple va pourtant décider la création d'une entreprise peu banale. Brevet professionnel agricole en poche, avec la possibilité de louer sur la troisième génération la ferme au lieu-dit la Cour à l'Hermitière, Dominique Plessis se lance dans la production cidricole avec son épouse. "Nous nous sommes installés à l'Hermitière, mais au bout de 20 ans, les locaux devenaient trop étroits", indique Nathalie. Une nouvelle aventure commence.

 

Un bâtiment HQE intégré dans le paysage

La réflexion est lancée en famille pour réaliser un projet exemplaire en termes de qualité environnementale et d'intégration paysagère. "Une démarche Haute qualité environnementale (HQE) réalisée en collaboration avec le CAUE de l'Orne (Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement)". Des enjeux fondamentaux tout en optimisant les conditions de réalisation d'un projet fonctionnel, économique, contemporain et parfaitement intégré à son environnement.

"Inauguré en juillet 2010, ce bâtiment à la fois semi-enterré et lumineux intègre l'unité de production et d'embouteillage, les cuves et le stockage, une boutique et... une salle de spectacle". Un bâtiment imaginé pour anticiper l'évolution du matériel et des volumes.

 

Bien dans sa terre

Cuves en fibre de verre et inox
dans la partie production (© G. Houdou)

Implanter cette unité de production ailleurs que dans le Perche était inimaginable, liens familiaux obligent. "Avec le soutien de l'Europe, l'ADEME, la Région et le Département, nous avons imaginé ce nouveau bâtiment selon nos besoins avec l'objectif de doubler notre chiffre d'affaires en 5 ans et de créer des emplois durables". Dominique Plessis reconnaît une belle synergie entre les collectivités territoriales et l'entreprise. "Sans ces aides techniques et financières, il nous était impossible de faire aboutir le dossier". Malgré un positionnement géographique idéal en lien optimal avec le produit, Dominique regrette la faiblesse du réseau internet. "Le manque de haut-débit nous fait cruellement défaut et pèse parfois sur notre capacité de réactivité".

 

L'export en ligne de mire

Boutique et espace dégustation
sont proposés aux visiteurs (© G. Houdou)

La vente en boutique représente 30 % du chiffre d'affaires. Parallèlement, l'évolution de la production doit répondre à une demande forte de la GMS et de l'export. "Les ventes se partagent à 30 % en GMS et 30 % pour les crêperies, restaurants et détaillants locaux, ainsi que des revendeurs dans le Centre, à Paris et même dans les Pyrénées". Aidé par la CCI Normandie et la Chambre d'agriculture, le couple s'est intéressé à l'export dès 2010. "L'export nous permet de sortir du "Normand/Normand" et de trouver d'autres marchés". Etats-Unis, Pays-Bas et Danemark, Allemagne et Italie, Japon, Brésil et récemment la Russie s'intéressent aux produits de la Cidrerie du Perche. "Pour développer notre prospection à l'export, nous avons travaillé avec des étudiants en master et nous participons à des salons à l'étranger, notamment au Festival de notre client américain où nous retrouvons les Cidres de la vallée d'Hudson". Un produit haut de gamme, français et bio, qui avec d'autres producteurs du Perche sera bientôt distingué d'une Appellation d'origine contrôlée "Cidre du Perche".

 

Des plantations en janvier

La Cidrerie traditionnelle du Perche
adhère au réseau Orne Terroirs (© G. Houdou)

Avec une production annuelle de 150 000 bouteilles, Nathalie et Dominique Plessis déclinent les pommes de leurs vergers certifiés bio depuis 2011 dans plusieurs spécialités : cidre brut et demi-sec, jus de pomme, apéritif trahant, calvados et pommeau, vinaigre et confiture. "Le cidre et le jus de pomme représentent 80% de la production. Nous employons deux CDI à l'année et 4 saisonniers pendant la campagne de pommes", reprend Nathalie. Mais l'avenir et la transmission s'envisagent déjà. "Nous allons planter 3 ha de vergers haute-tige et 5 ha de vergers basse-tige dès le mois de janvier. Ces nouveaux vergers nous permettront d'augmenter notre capacité de production et passer à 200 000 bouteilles/an".

 

"Nous avons encore des choses à inventer"

Plus que des producteurs, Nathalie et Dominique Plessis s'inscrivent également comme des acteurs du tourisme et de la culture du Perche, développant une boutique de produits régionaux, des accueils et des visites, des spectacles... "Nous poursuivons les activités culturelles lancées à l'Hermitière avec l'organisation de spectacles, de concerts ou d'expositions. En octobre, la Fête du cidre nous permet de communiquer sur notre métier et nos installations".

Déjà positionnés sur un produit haut de gamme avec les cidres millésimés, Nathalie et Dominique Plessis affirment de concert : "Nous avons encore des choses à inventer". Avec des enfants qui évoluent dans la création, de nouvelles pages sont attendues dans l'histoire de la Cidrerie Traditionnelle du Perche.


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com