› 
Services aux entreprises ›

Denis JAMET

  • Parc d'activités à Alençon Cerisé
  • Société Asteelflash Technologie à Valframbert
  • Biscuiterie de l'Abbaye à Lonlay L'Abbaye
  • Production de Camembert
  • L’orne : 1er département français pour l’élevage de trotteur
  • Echangeur de Basse-Normandie
  • Espace d'activités Jean Mantelet à Alençon
  • ISPA : matière première à Alençon/Damigny

En lisière de la forêt d’Ecouves
Denis Jamet élève des chevaux d’exception

Septembre 2014

Jeux Equestres Mondiaux FEI AlltechTM 2014Méconnu en France, devenu la monture des Khan de Khiva, Samarkande et Boukhara, l’Akhal Téké reste le cheval emblématique du Tukménistan. Mais au nom de l'effort de guerre de l'URSS, du machinisme agricole et d’évènements climatiques, la race a bien failli disparaître. Sur les 6000 chevaux aujourd’hui recensés dans le monde, environ 280 sont présents chez une quinzaine d’éleveurs français, dont un ornais. La race a été présentée lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux équestres mondiaux.
 

Denis JAMET, éleveur d'AKHAL TEKE
Gulshaia, une jument de six ans issue de la lignée Kaplan (© G. Houdou)

L'Akhal-Téké est aujourd’hui mieux connu. Mais si des événements récents l'ont placé au devant de l'actualité, il reste auréolé de mystère. "Tout en lui est surprenant", avoue Denis Jamet, éleveur installé depuis quelques temps à La Lande-de-Goult. "Une morphologie peu classique, une robe aux reflets métalliques et ses qualités athlétiques. Ce cheval porte le nom de la tribu des Tékés, la plus méridionale des tribus turkmènes, qui l'élève depuis des siècles et doit son type à sa physionomie éclairée, sa peau fine, son aptitude au galop".
Cheval élégant aux yeux vifs, d'une taille moyenne de 1 m 60, l’Akhal Téké dévoile une poitrine étroite et une côte levrettée. "Sa robe présente des teintes diverses, mais le plus souvent isabelle avec des reflets dorés ou argentés. Sa morphologie est souvent comparée à celle du lévrier, issu de la même zone écologique. Il est, comme lui, très rapide, et les foulées sont superbes. Aussi ne serait-il pas étonnant que Byerley Turk, un des pères du pur-sang anglais, ait été un cheval de cette race !", poursuit Denis Jamet, intarissable sur le sujet.

Fleuron de l'empire des tzars

Denis JAMET, éleveur d'AKHAL TEKE
L’Akhal Téké est un cheval très élégant (© G. Houdou)

La race a forgée sa personnalité entre la chaîne montagneuse du Kopet Dag et le désert du Kara Kum, près d'Achkabad, capitale de la République de Turkménie (actuel Turkmenistan). "Située sur la route des caravanes reliant la Caspienne à la région de Samarkand puis à la Chine, cette oasis avait une importance considérable. Elle fut l'enjeu de nombreux affrontements qui tournèrent souvent à l'avantage des Tékés, grâce à leurs chevaux militairement excellents". Fleuron de l'empire des tzars, l'Akhal Téké ne fut pas négligé par l'URSS qui en encouragea l'élevage, non seulement dans son berceau, mais également dans des haras du Caucase, où se tient son Stud Book.
"Les Turkmènes prennent le plus grand soin de leurs chevaux. Ils les enveloppent de couvertures, leur donnent des œufs, et des boulettes végétales liées avec de la graisse de mouton. Est-ce à cette alimentation qu'ils doivent le brillant de leur robe ?".

Un caractère affirmé

Denis JAMET, éleveur d'AKHAL TEKE Shengiz Khan, un étalon de six ans issu
de la lignée Yel (© G. Houdou)

La difficulté d’usage de ce cheval réside dans son caractère affirmé. "Très facile lorsqu'il connait bien son cavalier il peut dans le cas contraire, être fâcheusement obstiné. Lorsqu'il est coopératif, son dressage atteindre un niveau olympique. En 1960, Abzent monté par Serge Filatov, fut médaillé d'or aux Jeux de Rome. Quatre ans après, il gagnait à Tokyo la médaille de bronze à Tokyo, puis en 1968 à Mexico sous la selle du cavalier Kalite. L'Akhal Téké peut être aussi un étonnant cheval d'obstacles, capable sauter 2,25 mètres et franchir près de 9 mètres en longueur".
Aujourd’hui, plusieurs pays s'emploient à développer la race. "L'Allemagne les utilisent en dressage, à l'attelage, à la chasse à courre. Aux Etats Unis, où elle est vouée au concours complet, la race a un Stud Book tenu à Staunton en Virginie. La France reste assez mal pourvue en chevaux de cette espèce, mais peut se prévaloir d'avoir possédé le fameux Gendjim, offert par M. Niazov, président de la République de Turkménie, au président François Mitterrand et sur lequel veillait l'écuyer Alexandre Gros".

ATPB Breeding recherche l’excellence

Denis JAMET, éleveur d'AKHAL TEKE Les chevaux de Denis Jamet bénéficient
d’un environnement d’exception (© G. Houdou)

Dans le même esprit de l’histoire de cette race, Denis Jamet recherche l’excellence. "Loin des concepts de production de masse, nous tentons de produire chaque fois un cheval unique qui ne laisse pas indifférent. Ainsi, nous sélectionnons nos reproducteurs pour le modèle et/ou pour la lignée". L’éleveur reste attentif à trouver des chevaux ou des souches ayant des ancêtres illustres ou reconnus pour leur carrière et leurs aptitudes sportives.
"L’Akhal Teke est un cheval polyvalent. Utilisé à l’origine comme cheval de galop, il est capable de concourir dans toutes les disciplines".
Adossé à la forêt, que vous soyez cavalier avec votre monture, amateur de chevaux ou simple randonneur, l’élevage de Denis Jamet vous accueille le temps que vous souhaitez.
Vous y trouverez des gites pour y séjourner et des boxes pour les chevaux. "Vous pourrez voir les chevaux de l’élevage sur les 12 ha du domaine et prendre le temps de les admirer dans cet écrin de verdure, classé Natura 2000".


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com