› 
Services aux entreprises ›

Oxymétal Orne

  • Dans le centre d’usinage, les fraiseuses à portique travaillent en surfaçage sur des pièces de grandes dimensions (© G. Houdou)
  • Des aciers de 6 à 260 mm sont travaillés sur les bancs d’oxycoupage (© G. Houdou)

"Nous mettons l’humain au cœur de notre système"

Décembre 2014

Leader français dans les domaines de la découpe industrielle, le groupe Oxymétal Orne est implanté sur 12 sites de production. Spécialisée dans les découpes de fortes épaisseurs et le surfaçage, l’usine Oxymétal Orne Orne à Chailloué développe un programme d’investissement et de création d’emplois.

Oxymétal à Chailloué Guillaume Bonnin, directeur d’exploitation
du site de Chailloué (© G. Houdou)

Guillaume Bonnin, dans quels domaines évolue le groupe Oxymétal Orne ?

Nommé à la direction d’exploitation du site Oxymétal Orne Orne en octobre 2013, Guillaume Bonnin a précédemment travaillé pour de grands groupes en achats et gestion de production. "Le site de Chailloué est intégré dans les 12 usines du Groupe Oxymétal Orne. Toutes activités confondues, le groupe transforme 35 000 tonnes d’acier chaque année pour un chiffre d’affaire de 54 M€ et emploie près de 400 personnes. Notre savoir-faire se décline dans de nombreux secteurs d’activité allant de la mécanique au BTP, de l’architecture métallique à l’agro-alimentaire, de l’aéronautique au ferroviaire ou à l’automobile". Des domaines de compétences très variés et complémentaires. "Les sites sont ancrés dans les territoires avec une logique de complémentarité inter-sites". D’une usine à l’autre, toutes les matières et nuances peuvent être travaillées : acier, aluminium, cuivre, inox, pour n’en citer que quelques-unes, avec des épaisseurs allant de 0,02 mm à 400 mm, en découpe laser Co2, Laser Yag, en oxycoupage ou découpe plasma".

Quelles sont les spécificités du site de Chailloué ?

"Sur le site Oxymétal Orne Orne, nous disposons de cinq bancs d’oxycoupage pour des épaisseurs d’acier de 6 à 260 mm. Le parc de machines est également composé de cinq fraiseuses, une presse à planer et un tonneau d’ébavurage. Nous sommes la seule usine du groupe à être équipé de fraiseuses de surfaçage de grandes dimensions qui nous permettent d’optimiser les finitions des pièces oxycoupées pour nos clients outilleurs de presse d’emboutissage par exemple. Par ailleurs, une presse hydraulique de 600 tonnes nous permet de maîtriser la planéité des pièces avec une tolérance inférieure à 1 mm au mètre, ce qui est important pour certains marchés constructeurs". Selon les demandes, l’entreprise propose également des prestations de finition : perçage, taraudage, lamage, fraisurage et chanfreinage.
"Pour répondre à la demande de nos 300 clients, nous privilégions la précision et la finition d’aspect de nos pièces. Des qualités reconnues qui résultent du savoir-faire précieux de nos équipes".

"Nous avons consolidé l’effectif"

Oxymétal à Chailloué La qualité de finition est un des atouts
de l’entreprise (© G. Houdou)

Dans le contexte économique connu de tous, Guillaume Bonnin s’est attaché à consolider les acquis et mettre en place divers protocoles de sécurité pour les employés, le début de l’amélioration du parc machine et la communication interne. "Nous avons recruté du personnel pour développer notre présence commerciale, soit un commercial itinérant et un deviseur DAO. Nous avons également recruté trois CDI en usinage, ainsi deux CDI en remplacement de départs en finition expédition. C’est une belle réussite malgré les difficultés de recrutement sur le bassin ornais. Sur certains postes, je privilégie la polyvalence et la polycompétence. Des qualités humaines indispensables dans ce métier et pour notre fonctionnement en 2/8. En développant notre niveau de polycompétence, nous nous ouvrons des opportunités tout en faisant évoluer l’entreprise et sa réactivité".
Pour presque 150 000 €, divers investissements ont été réalisés ou programmés en 2014 : chariot élévateur 5T, table d’aspiration sur un banc d’oxycoupage, pont roulant. Un important plan de formation proche de 4% de la masse salariale a aussi été réalisé : habilitations chariot et pont roulant, formation CHSCT. D’autres actions importantes ont portées sur la refonte complète du document unique, les fiches de sécurité par poste, la gestion des produits sensibles, les protocoles de chargement/déchargement, la création d’un comité sécurité qui se réuni mensuellement, l’analyse du bruit... "Les thèmes sécurités représentent ainsi une part conséquente de l’exercice 2014 et des leviers de développement du site".

Quelles sont vos perspectives à court terme ?

"Nous menons des réflexions sur plusieurs projets industriels, notamment à court terme pour un porteur électro-magnétique des tôles fortes". Des projets se dessinent aussi pour les trois années à venir. "Selon l’évolution du chiffre d’affaires et de notre présence commerciale, l’investissement portera entre 500 000 et 800 000 €. Investissement qui comporte l’acquisition d’un nouveau banc d’oxycoupage, le développement des opérations de fraisage, ainsi que des opérations annexes en relation avec les besoins de nos clients. Améliorer la visibilité du site et l’attractivité de son environnement extérieur est aussi un enjeu important pour développer notre image. Cet investissement matériel, voir immobilier, va induire trois à cinq créations d’emplois dans les trois ans. Des emplois nouveaux et de nouveaux moyens en oxycoupage, usinage et manutention qui vont permettre d’optimiser tous nos flux et nos processus".


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com