› 
Services aux entreprises ›

Normandie Roto Impression

  • Finalité des diverses opérations de l'imprimerie, la chaîne de brochage (© G. Houdou)

La robotique soulage la pénibilité

Avril 2017

Dans l'objectif de répondre à la concurrence européenne, Normandie Roto Impression multiplie les investissements. La robotique fait ainsi son entrée dans l'entreprise, réduisant à la fois les coûts de production et la pénibilité.

23 millions de livres imprimés en 2016

Normandie Roto Impression a repositionné sa stratégie de développement Normandie Roto Impression a repositionné sa stratégie de développement (© G. Houdou)

Entrée dans le giron du Groupe Maury Imprimeur en 2001, l'entreprise Normandie Roto Impression est spécialisée dans la production de livres et en particulier sur papier mince opaque inférieur à 50g/m2. "Littérature générale, livres scolaires et religieux, livres juridiques et techniques, dictionnaires et livres de poche... composent notre quotidien", précise Patrick Manteigueiro, directeur général, présent dans l'entreprise depuis 20 ans.

Au fil des années, la qualité du travail et la rigueur dans le service ont forgé la réputation de la société ornaise. "Nous travaillons avec tous les éditeurs et nous sommes fiers qu'ils reconnaissent notre savoir-faire". Des ouvrages prestigieux primés par des prix littéraires (Goncourt, Médecis, Femina, Décembre...) ont ainsi été imprimés fin 2016 pour les clients fidèles de Normandie Roto Impression. "Nous avons imprimé 23 millions de livres en 2016, tout en faisant face à la baisse des chiffres de tirage voulue par les éditeurs qui, désormais, favorisent les réimpressions en rationalisant les flux".

Un regret du chef d'entreprise concerne la disparition des relieurs industriels en France, et donc la perte d'un vrai savoir-faire.

 

Se positionner face à la concurrence européenne

L'impression numérique a fait son entrée en 2015 L'impression numérique a fait son entrée en 2015 (© G. Houdou)

Dans l'objectif de modérer la baisse constante et générale du chiffre d'affaires de l'imprimerie française, Normandie Roto Impression a repositionné sa stratégie de développement pour maintenir et développer de nouveaux marchés. "Depuis longtemps, nous sommes confrontés aux concurrents espagnols et italiens, mais la concurrence est encore plus rude face aux faibles coûts du travail des pays de l'Est. Et de constater : l'imprimerie française est sinistrée !". Après l'acquisition d'une nouvelle chaîne de brochage en 2014, l'impression numérique a fait son entrée en 2015 avec une rotative dédiée. "Un investissement de 3 M€ qui nous permet de répondre à des commandes inférieures à 1 500 exemplaires". La stratégie engagée permet de maintenir le volume produit et même d'afficher une augmentation de production avec un chiffre d'affaires de 16,9 M€ en 2016.

 

La robotique entre dans la danse

Patrick Manteigueiro, directeur général et le premier bras-robot installé dans l'entreprise Patrick Manteigueiro, directeur général
et le premier bras-robot installé dans l'entreprise (© G. Houdou)

De nouveaux investissements ont été réalisés l'an dernier et s'achèveront en juillet prochain avec l'installation de trois bras-robots en bout des chaînes de brochage. "Ces robots de palettisation nous permettent de diminuer la masse salariale tout en allégeant la pénibilité de ces postes. Nous gagnons ainsi en productivité tout en préservant et en pérennisant les emplois des 130 salariés (en CDI) de l'entreprise." Une réalité qui s'inscrit dans l'industrie du futur, notamment présentée lors d'un salon organisé à l'Abbaye du Valasse le 30 mars 2017 (voir encadré).

Patrick Manteigueiro est satisfait des axes routiers et ferroviaires disponibles dans l'Orne.

De même, "les liaisons internet nous permettent de communiquer facilement avec nos clients. Parallèlement, les autoroutes favorisent les déplacements et les livraisons. De plus, Alençon a encore les atouts d'une grande ville, un carrefour idéalement situé. Le train et les correspondances ferroviaires (à conserver !) permettent d'accéder facilement à nos différents clients éditeurs".

 

Création d'un "Groupement d'employeurs pour l'insertion et la qualification" multisectoriel Orne-Manche

Dans l'objectif de répondre aux divers besoins de l'industrie confrontée au manque de main d'œuvre qualifiée, un Groupement d'Employeurs vient d'être créé. "Nous nous sommes appuyés sur l'expérience du GEIQ BTP de l'Orne pour transposer la méthode à l'industrie", indique Patrick Manteigueiro, président du GEIQ Multisectoriel de l'Orne et de la Manche. Organisé depuis mars, le premier GEIQ (Groupement d'Employeurs pour l'Insertion et la Qualification) multisectoriel de la région Normandie rassemble ainsi des industriels de l'Orne et de la Manche. "La création de ce GEIQ doit répondre à nos problématiques de recrutements en accompagnant de futurs possibles salariés sur des périodes allant de 6 à 24 mois. Un contrat d'alternance divisé en séquences, en entreprise et en centre de formation". Suite à une étude menée par l'équipe du GEIQ BTP, douze entreprises ont rejoint ce groupement. "Nous envisageons de former 25 personnes par an. Une formation sur mesure qui entraîne un impératif exigé dans la démarche : des personnes volontaires et décidées".


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com