› 
Services aux entreprises ›

Métal A à Z

  • Métal A à Z est implanté à Condé-sur-Sarthe (© G. Houdou)

Métallerie sur mesure, soudure et tournage

Octobre 2016

Ouvert en mai 2016 à Condé-sur-Sarthe, Métal A à Z répond aux problématiques d'entreprises industrielles ou artisanales dans la création ou la réparation de pièces spéciales.

Une association constructive

Samuel Pilon (à gauche) et Jacques de Neuville souhaitent développer leur structure Samuel Pilon (à gauche) et Jacques de Neuville
souhaitent développer leur structure (© G. Houdou)

Née de la rencontre entre Jacques de Neuville et Samuel Pilon, l'entreprise Métal A à Z a ouvert ses portes en mai dernier à Condé-sur-Sarthe.

Spécialiste du développement, auteur d'articles de management pour la revue Métal Industries, Jacques de Neuville a rencontré Samuel lors du projet de rachat de l'entreprise SEDAMD Despré dans la Sarthe, où il était spécialisé dans la soudure inox et alu.

Liquidée suite au décès de son fondateur, la société ne pouvait être reprise. Animés chacun par un projet de création, ils décident alors de s'associer et se rapprocher du secteur d'Alençon.

 

Industrie, artisanat ou particulier

L'idée est "simple" : proposer la fabrication ou la transformation, la réparation ou la restauration de matériels en métal à destination d'entreprises industrielles, artisanales ou agricoles, mais également des particuliers.

"Chaque pièce que nous fabriquons est différente : d'un support ergonomique de machine-outil à un classique sabot de charpente, de la classique réparation de ridelle aux délicats ressoudages de carters alu fêlés ou de plaques de cheminée en fonte, tout est possible pour tous les métiers. Et pour les particuliers ça va d'un store banne à réparer, à élargir une remorque fermée pour y faire rentrer une voiture ancienne…", précise Samuel Pilon.

"A notre niveau et dans ces secteurs très variés, nous luttons contre une sorte d'obsolescence programmée. Nous évitons même parfois l'achat de pièces neuves qui ne figurent plus au catalogue !", complète Jacques de Neuville.

 

De la pièce unique à la moyenne série

L'entreprise est installée dans les anciens locaux de R2C L'entreprise est installée dans les anciens locaux de R2C (© G. Houdou)

La création ou la réparation d'une pièce peut ainsi passer du modèle unique à la petite série.

"Nous fabriquons à l'unité ou en série d'une centaine de pièces, mais grâce à nos multiples machines et nos 600 m2, nous sommes prêts pour la moyenne série".

En vue ne jamais devoir dire ‟non", les associés ont investi au-delà des machines classiques dans cette activité, notamment l'encochage, le roulage, le poinçonnage... "Ou le TIG dans la soudure. La soudure c'est vraiment une force chez nous, y compris en multipasse : on est aussi à l'aise sur l'acier que l'alu, l'inox, ou même la fonte...".

Et Samuel Pilon de poursuivre : "nous disposons désormais d'une unité de tournage dans l'objectif de répondre à tous les besoins métal".

 

Créations d'emplois et investissement

Depuis l'ouverture, près de 85 000 € ont en effet été consacrés à l'investissement machines. "Nous souhaitons couvrir tous les secteurs d'activité, en gardant la capacité de réparer une pièce pour le lendemain si un client doit limiter le temps d'arrêt d'une machine".

Dès le mois de juin 2016, un troisième emploi a été créé et deux nouvelles embauches sont programmées d'ici avril 2017.

"Ces postes et investissements sont destinés pouvoir toujours trouver des solutions au client : technique, économique ou de gain de temps. Encore mieux si c'est les trois !", déclare Jacques de Neuville qui annonce aussi, conforté par le prêt d'honneur qu'il vient de décrocher auprès de la Région, l'achat très rapide d'une presse hydraulique 100T, avant un autre plus important encore".

 

Des idées plein la tête

L'ensemble du matériel de métallerie est intégré à l'atelier pour répondre à toutes les demandes L'ensemble du matériel de métallerie est intégré
à l'atelier pour répondre à toutes les demandes (© G. Houdou)

Idéalement située à proximité de l'ancienne N12, avant la prison de Pacé, l'accessibilité de l'atelier est un autre atout.

"Nous avons été très bien accueillis par Orne Développement, dès la recherche de ce local.

Par ailleurs, notre activité s'inscrit aussi dans la tradition de métallurgie d'Alençon et du département".

La superficie des locaux et du site donne déjà des idées aux associés.

"Nous envisageons d'attirer ici des professionnels de métiers connexes au nôtre", poursuit Jacques de Neuville. "Par exemple un atelier de sablage, un fondeur ou un polisseur... Pour, à long terme, proposer une prestation complète sur le même site tout en mutualisant certains coûts entre partenaires".


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com