› 
Services aux entreprises ›

La Tolerie Industrielle (LTI)

  • 800 tonnes d'acier sont traitées chaque année (© G. Houdou)
  • Installée en 2014, cette poinçonneuse permet de travailler de fortes épaisseurs d'acier (© G. Houdou)

Des projets qui pulsent la croissance

Décembre 2015

Acteur majeur dans le marché spécifique du traitement de l'air et de l'acoustique, LTI affiche une progression exemplaire et diversifie son offre. Une qualité de service reconnue à travers le monde.

Un marché très spécifique

Sébastien Grognet, directeur du site LTI (© G. Houdou)

Créée en 1975 à L'Aigle par des investisseurs locaux, La Tolerie Industrielle a développé son savoir-faire dans le traitement de l'air. Boostée depuis son rachat en 1998 par le Groupe F2A, l'entreprise s'est peu à peu imposée sur le marché international. "Nous sommes un équipementier spécialisé dans la conception et la fabrication de composants aérauliques et acoustiques", précise Pierre-Antoine Rouer, PDG du Groupe dont le siège est basé à Béligneux dans le département de l'Ain. "Des composants destinés aux professionnels du génie climatique et du traitement de l'air".

A l'étroit dans ses anciens locaux, le groupe a décidé la construction d'une nouvelle usine de 4 000 m2 et d'un centre d'essais, inaugurés en novembre 2014. Un investissement de 4 M€ qui double la superficie de l'entreprise et son activité.

 

50% de croissance en 2014

Le centre d'essais a trouvé sa place
dans la nouvelle usine (© G. Houdou)

Tunnels routiers et ferroviaires, métros, ouvrages souterrains, centrales nucléaires, plateformes offshore ou tertiaire composent le carnet de clientèle. "Nous enregistrons une progression régulière auprès de ces grands donneurs d'ordre, tant en France qu'à l'étranger", poursuit Pierre-Antoine Rouer. "L'acquisition de ces nouveaux locaux coïncidait également avec un marché d'ampleur. Ce contrat porte sur la fourniture de matériel pour une plateforme d'exploitation gazière de Dubaï en Russie".

Une technicité très sophistiquée qui a permis à LTI de faire évoluer sa croissance de 50% en 2014 et 2015 et 20% pour l'exercice 2015/2016. "Ce marché d'exception a entrainé la création de 10 emplois CDD dont certains sont en cours d'intégration et de 10 intérimaires", poursuit Sébastien Grognet, directeur du site. Cette commande particulière qui représente 20% de l'activité organisée en 3/8 s'achèvera début 2017, mais les dirigeants anticipent la fin de ce chantier.

 

30% à l'export

Six personnes évoluent dans le bureau d'étude (© G. Houdou)

Fort d'une structure commerciale très active en France et en Europe et de son bureau d'études ornais, F2A et LTI s'imposent sur un marché mondial. "Avec 30% de notre chiffre d'affaires réalisé à l'export, nous capitalisons sur nos succès, mais nous anticipons l'avenir".

Une activité dépendante des mises en chantier, "nous suivons les projets des grandes zones de développement, notamment sur le Grand Paris et au Moyen Orient. Nous travaillons également sur le remplacement des installations de ventilation des centrales nucléaires qui demandent des critères qualitatifs très exigeants en matière d'étanchéité. Des exigences qui font suite aux nouvelles directives entraînées par l'accident nucléaire de Fukushima".

 

Nouvelle usine, nouveaux marchés

Parfaitement organisée, l'optimisation des flux
permet des gains de production (© G. Houdou)

Plus d'une cinquantaine de visites de clients ont été enregistrées en 2015. "Nous sommes référencés dans les grandes sociétés d'ingénierie, mais la conclusion d'un marché se décide souvent lorsque nous recevons nos clients sur ce site de production. Site qui représente une vitrine de notre savoir-faire", poursuit Sébastien Grognet.

F2A emploie 150 personnes, dont 54 sur l'usine LTI de L'Aigle. Pierre-Antoine Rouer souligne l'implication de la Cdc du pays de l'Aigle et de La Marche. "Des services très réactifs qui ont accompagné le dossier de la nouvelle usine en parfaite relation avec la Shema de Caen. Nous louons les bâtiments financés par l'Immobilière de Normandie. Nous sommes également en relation étroite avec l'enseignement pour répondre à nos besoins de formation et de qualification professionnelle". Des stagiaires du lycée Napoléon intègrent ainsi l'entreprise et des rencontres ont lieu lors de stages dating organisés par la Cdc dans le cadre d'opérations école/entreprise. "Le personnel est très attaché à l'entreprise et connaît bien le métier".

Seule ombre au tableau, le faible réseau internet de 2 Go qui limite les échanges de dossiers importants ou de visioconférences avec le siège. "Nous envisageons de mettre en place une ligne fibre privée, mutualisée avec d'autres entreprises du secteur", précise Sébastien Grognet.

Déjà porté par un savoir-faire reconnu, LTI poursuit son développement qualitatif dans l'objectif de s'imposer plus encore dans la compétitivité internationale.


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com