› 
Services aux entreprises ›

Frénéhard & Michaux

  • Le siège regroupe un site industriel de14 ha à Saint-Symphorien-des-Bruyères (© G. Houdou)
  • L'unité de galvanisation est l'une des plus modernes de France (© G. Houdou)

Une forte stratégie centenaire

Décembre 2015

Depuis 126 ans, Frénéhard & Michaux s'impose en France sur les marchés du bâtiment et de l'industrie. Des investissements conséquents ont été menés ces dernières années pour développer une stratégie de croissance.

Une longue histoire familiale

Arrivée des feuillards transformés ensuite
en crochets de gouttière (© G. Houdou)

Fondée en 1889 par Fernand Michaux, l'entreprise aiglonne se spécialise dans la fabrication de châssis de toiture. "Ces châssis sont toujours fabriqués, destinés notamment aux monuments historiques", précise Eduardo Da Rocha, responsable de la communication. L'entreprise évolue en 1922 pour devenir Frénéhard & Michaux et lance une nouvelle activité autour de la quincaillerie de gouttière.

"Le groupe n'a eu cesse d'évoluer et d'innover. Dès 1966, Frénéhard & Michaux a révolutionné un nouveau procédé de fixation de crochets de gouttière qui entraîne une solide réputation auprès des professionnels dans toute la France". En 1995, une nouvelle activité est lancée autour de la protection antichute, puis une unité de galvanisation ouverte en 2007. Unité qui permet de maîtriser la qualité des produits. "A la fois destinée à nos produits et à d'autres entreprises, cette unité de galvanisation reste l'une des plus modernes de France".

Après diverses acquisitions destinées à développer une politique de croissance externe, l'entreprise devient le Groupe Frénéhard & Michaux, s'imposant en France comme le leader des crochets d'ardoise et de la protection antichute.

 

Groupe industriel à taille humaine

200 personnes travaillent sur le site ornais (© G. Houdou)

"Avec ses huit filiales et la vocation de développer ses ventes sur le marché européen, le groupe conserve sa production française et ornaise avec un savoir-faire inégalé". Dans l'objectif de répondre aux besoins du marché, des investissements constants sont dédiés à l'outil de production et à la recherche. "C'est aussi dans cette perspective, que les différentes activités ont été regroupées sur un site de production de 14 ha à Saint-Symphorien-des-Bruyères", poursuit Eduardo Da Rocha. "Grâce à une forte réactivité et la complémentarité de nos sites de production, nous travaillons sur des petites ou de grandes séries, variant d'une vingtaine d'unités à plusieurs millions d'exemplaires".

Un parc industriel où évoluent 200 salariés sur les 400 personnes que compte le groupe dans l'ensemble des filiales. "Les salariés détiennent 10% de l'actionnariat et siègent au conseil d'administration, au même titre que les administrateurs". Et de reconnaître certaines difficultés dans les recrutements, "principalement sur les métiers spécifiques de galvanisateurs ou de régleurs sous presse. En l'absence de formation, nous organisons cet enseignement particulier en interne".

 

Un centre d'essais unique en France

Créé en 2014, le centre d'essais
est unique en France (© D. Eskenazi)

Répartis sur l'ensemble du parc industriel, les équipements d'essais ont été regroupés sur un même site en 2014. "Un banc d'essais unique en France qui nous permet de réaliser les tests en interne sur la totalité des éléments de sécurité, notamment sur les lignes de vie avec des passages intermédiaires distants de 25m. Nous travaillons avec plusieurs organismes certificateurs pour valider ces produits".

Un investissement conséquent qui permet de répondre aux normes françaises et européennes en matière de sécurité. "Nous sommes une des seules entreprises françaises à proposer de la protection collective et individuelle (temporaire ou permanente) et nous nous développons sur le marché européen avec notre filiale allemande, notamment sur le marché du garde-corps et de la protection collective".

 

A la pointe de la recherche

Dans l'atelier de soudure (© G. Houdou)

Constitué de six personnes, ingénieurs et dessinateurs, le bureau Recherche & Développement innove constamment sur ces systèmes de protection. "Nous travaillons également sur des structures relais de téléphonie mobile. Parallèlement, nous avons développé une gamme de produits de sécurité destinés à protéger les personnels et les usagers contre les risques de chute dans les déchetteries".

Eduardo Da Rocha souligne l'accessibilité TH débit, "les travaux entrepris à St-Symphorien par la Cdc du Pays de L'Aigle et de la Marche répondent parfaitement à nos besoins et facilitent les échanges de données entre les filiales et nos clients".

Parfaitement ancré dans son territoire historique, le Groupe Frénéhard & Michaux poursuit ses axes de progression et de recherche. "Nous élaborons un plan de développement à 5 ans pour augmenter le chiffre d'affaires".


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com