Contact

EDC Transmouss

ZI

61400 MORTAGNE AU PERCHE

Tél. : 02 33 83 32 14

www.edc-transmouss.fr

Accompagnement

Comme cette entreprise, vous souhaitez implanter ou développer votre activité dans l’Orne ?
 
Orne Développement est une porte d’entrée pour vous accompagner depuis le 1er contact jusqu’à la concrétisation de votre projet.
  
Contactez Orne Développement pour bénéficier d'un accompagnement gratuit, confidentiel et sur-mesure.
 › 
Services aux entreprises ›
  • Silva Créations, à La Sauvagère évolue dans tous les métiers de la tapisserie
  • Boutaux Packaging, embellisseur d'imprimés et de cartonnage à Mâle
  • Goavec, fabricant de cuves pour l'agroalimentaire, la cosmétique et la pharmacie à Alençon
  • Oxymétal Orne, leader français dans les domaines de la découpe industrielle à Chailloué
  • L'orne : 1er département français pour l'élevage de trotteur
  • Südpack Medica à Gâcé, spécialisée dans la fabrication d'emballages souples pour l'industrie médicale
  • Galvanisation dans l'entreprise Frénéhard et Michaux, spécialiste de la fabrication de châssis de toiture près de L'Aigle
  • La Patte Jeanjean, producteur de pâtes artisanales bio et légumes secs bio du Perche
  • Boutaux Packaging, embellisseur d'imprimés et de cartonnage à Mâle

EDC Transmouss

Octobre 2012

EDC Transmouss, fabricant d’emballages en carton, est issu de la fusion en 2006 de 2 sociétés familiales : la Sté EDC, fabricant de cartonnages fondés dans les années 93, et de Transmouss, découpe de mousse, qui souhaitait se diversifier.
Arrivé à l’âge de la retraite, le dirigeant de l’époque Didier COLAS a trouvé en 2008 le bon candidat à la reprise de son entreprise en la personne d’Olivier DURIEU.
Issu du milieu de l’emballage, après 22 ans de vie professionnelle aux postes les plus variés dont le dernier comme directeur commercial d’un major de la profession, Olivier DURIEU avait décidé début 2008 de reprendre une entreprise.
Repreneur individuel, il doit trouver la bonne cible, boucler son financement, apprendre à piloter une entreprise de 15 personnes après avoir acquis toute son expérience professionnelle au sein de grands groupes, faire face à la crise dès la fin de l’année 2008!
Aujourd’hui il fait le point sur ce challenge qu’il a relevé avec succès !

Olivier DURIEU
Olivier DURIEU

Olivier DURIEU, si c’était à refaire ?

Je le referai sans hésitation, d’autant que j'avais décelé dans cette entreprise un potentiel de développement commercial et des gisements de productivité.

 

Dans le processus de reprise d’une manière générale, qu’est-ce qui fonctionne, qu’est-ce qui fonctionne moins bien, que faut-il changer ou améliorer : le repérage d’opportunités ,la préparation des cédants , le financement pour l’acquéreur, la fiscalité pour le cédant etc. ?

Il est vrai que dans le processus de reprise le plus difficile est de trouver une cible correspondant à son expérience, ses compétences et idéalement dans un secteur d'activité connu. Ce marché de la reprise d'entreprise reste opaque, ce qui peut se comprendre car les cédants, pour des raisons de confidentialité, ne font pas savoir qu'ils sont vendeurs.
Pour le cédant, la transmission de l'entreprise devrait se préparer trois à cinq ans à l'avance. A ce sujet, il est important de préciser qu'en Basse Normandie il y a 20 000 entreprises dont le dirigeant est âgé de 50 ans et plus et que dans notre département de l'orne il y a 200 entreprises de plus de 10 salariés qui devront changer de mains dans un futur proche.
Pour le financement, il y a quatre ans lorsque le repreneur apportait 100, les banques prêtaient 200. Il semblerait que cela devienne plus compliqué aujourd'hui.
En ce qui concerne la fiscalité pour le cédant, c'est un sujet d'actualité, et ce qui se profile dans la loi de finances pour 2013 n'est pas acceptable.

 

EDC Transmouss aujourd’hui :

Exemple de produit EDC TransmoussEDC TRANSMOUSS aujourd'hui c'est 15 personnes pour un chiffre d'affaires en 2012 d'environ 2 500 K€. Le chiffre d’affaires est tombé en 2009 de 1,5 Keuros à 1,370 Keuros, premiers effets de la crise, de plein fouet. Depuis, nous progressons de 20% par an, grâce à des démarches commerciales très actives (utilisation d’internet : veille clients, catalogue) et une utilisation optimisée de l’outil de production.
Nous fabriquons prés de 3 000 000 d'emballages dans différents secteurs d'activités tel que l'imprimerie, la cosmétique, la logistique, le commerce de gros...Nos équipements nous permettent de réaliser des petites et moyennes séries d'emballages en carton ondulé (caisses carton, boites découpées, étuis fourreau mousse) avec des délais très courts.

 

Vos projets ? Investissements, démarche commerciale, recrutements…

Depuis 4 ans, nous avons beaucoup investi, tant en matériels, en moyen humains, en organisation commerciale. Nous avons aussi travaillé sur la productivité et la formation.
Nous avons encore quelques investissements à faire pour gagner en efficacité et capacité.

 

Envisagez-vous faire de la croissance externe ? Pourquoi ? Comment ?

Nous devons encore nous consolider avant d'envisager de la croissance externe. J'ai axé ma priorité sur la croissance organique. Je reste toutefois à l'écoute du marché et des éventuelles opportunités. Pour rappel la société EDC avec déjà fait de la croissance externe avec le rachat de TRANSMOUSS en 2006.

 

EDC Transmouss dans l’Orne, à Mortagne : quelles relations avec ce territoire ? Avantages ? Faiblesses ? Routes, Réseaux numériques, Services aux entreprises ?

Il y a 4 ans j'ai été très bien accueilli dans l'Orne à la fois par les représentations consulaires et par les acteurs de l'économie. J'apprécie toujours cette solidarité ornaise que nous avons entre chefs d'entreprises. En ce qui concerne les avantages, nous sommes proches des départements Normands, de la Sarthe et de la région parisienne, d’autant qu’en terme logistique ces réseaux routiers sont désormais de bonne qualité à partir de Mortagne.

 

Olivier DURIEU, vous avez des engagements de soutien au tissu des entreprises, à la CCI notamment. Pourquoi ?

Je souhaitais mettre à profit mon expérience au service du tissu local en étant force de proposition et acteur pour notre département. En tant que vice-président industrie à la CCITA, je m’investis sur le terrain en restant pragmatique et à l’écoute des problématiques de mes collègues chefs d’entreprise.

 

Delphine GAUGUELIN

Votre message aux jeunes, à vos collègues chefs d’entreprise …

Dans ce contexte anxiogène, je crois qu’il faut se fixer des objectifs réalisables, être en veille en permanence, car compte tenu de la taille de nos entreprises nous devons être agiles, flexibles pour répondre à un marché qui bouge en permanence.

Quant au jeunes, je leur dit d’avoir confiance dans l’avenir, pour peu qu’ils soient travailleurs : j’ai accueilli ici il y a 3 ans une jeune fille, Delphine GAUQUELIN, dans l’impasse professionnellement car elle ne trouvait pas de travail dans la spécialité dans laquelle elle s’était formée. Nous avons repris ensemble son parcours de formation, elle est aujourd’hui le chef d’atelier. L’industrie offre et offrira de belles perspectives aux jeunes.

 

Votre message aux Ornais ?

Nous avons la chance d’avoir un département avec de multiples secteurs d’activités dont certains sont émergents, voire innovants, je pense aux nouvelles technologies, au télétravail, aux services à la personne, à la logistique, mais aussi la plasturgie, les activités équines et le tourisme.
Au regard de mon expérience, comme d’autres collègues chefs d’entreprise j’affirme qu’il il est possible de réussir un projet dans notre département, une création ou une reprise d’entreprise.



Menu

Contactez Orne Développement

 

 

 

Orne Développement est le
service de développement économique
du Conseil départemental de l'Orne

Moteur de recherche

Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com