› 
Services aux entreprises ›

Imprimerie Compédit Beauregard

  • De une à cinq couleurs, l'impression offset est adaptée à tous les travaux (© G. Houdou)
  • L'atelier JK Papier sera doté d'une nouvelle rotative en 2017 (© G. Houdou)

Un nouveau moteur de développement

Janvier 2017

Implantée depuis 1857 dans la cité fertoise, l'Imprimerie Compédit Beauregard poursuit son développement et se positionne sur de nouveaux marchés, des grands comptes aux particuliers.


2017 : 160 ans d'activités

Benoît Gallier, directeur général de l'Imprimerie Compédit Beauregard Benoît Gallier, directeur général de l'Imprimerie Compédit Beauregard (© G. Houdou)

Créée en 1857 à La Ferté-Macé par Auguste Bouquerel et le poète Gustave Le Vavasseur, cette imprimerie ornaise a été rebaptisée Compédit Beauregard en 1976 après son rachat par Bernard Gallier en 1968.

C'est d'ailleurs le nom de Beauregard qui sera adopté par le conseil municipal de l'époque pour donner une identité à cette zone industrielle.

Après l'impression des journaux locaux dans la première moitié du XXe siècle, l'entreprise évolue et s'attache à maîtriser les nouvelles technologies d'images et de traitement de textes.

"En 1976, elle employait 26 salariés", précise Benoît Gallier, directeur général, qui a succédé à son père en 1997.

Peu à peu, les lourdes et rutilantes machines ont cédé la place à l'impression offset et numérique, au studio PAO, au façonnage, au routage et aux solutions Web 2 Print.

"Aujourd'hui, Compédit Beauregard emploie 55 personnes qui s'adaptent constamment aux nouvelles technologies". Des sessions de formations sont ainsi régulièrement proposées aux salariés.

 

Maillage de la chaîne graphique

L'entreprise s'est dotée d'équipements de dernière génération L'entreprise s'est dotée d'équipements de dernière génération (© G. Houdou)

Concurrencée par la Pologne, l'Espagne et l'Italie, l'imprimerie française représente aujourd'hui environ 1 000 sites de production qui emploient de 10 à plus de 100 salariés et trois fois plus pour les TPME de moins de 10 salariés.

"L'Orne est un département de pointe dans ce secteur. Un département historique de l'imprimerie".

Aujourd'hui l'activité de l'entreprise fertoise se décline dans la conception de maquettes, l'impression, le façonnage et le routage. "Nous travaillons pour une centaine de clients, des grands comptes situés en Ile-de-France et une clientèle régionale, souvent fidèle".

Sur un site de 6 000 m2, l'Imprimerie Compédit Beauregard développe un maillage complet de la chaîne graphique et revendique le made in France, "même le made in Orne", insiste Benoît Gallier.

De une à cinq couleurs, en ligne ou en retiration, machines et bâtiments représentent un investissement de 3M€ sur cinq ans. Nous organisons également les transports et la gestion logistique des stocks de nos clients".

 

Un nouveau positionnement

Attentive à l'environnement, l'entreprise est certifiée Imprim'Vert et agrée PEFC Attentive à l'environnement, l'entreprise est certifiée Imprim'Vert
et agrée PEFC (© G. Houdou)

Depuis l'été dernier, une nouvelle activité occupe les locaux de l'entreprise. "Dans l'objectif d'anticiper une évolution de production, nous nous sommes portés acquéreurs d'un nouveau site en 2011".

Déjà actionnaire de JK Papier, Compédit Beauregard a racheté l'entreprise vendéenne, leader dans les carnets de notes repositionnables sous la marque Memor-it. "La complémentarité des deux entreprises était une évidence".

Transférée à La Ferté-Macé, JK Papier emploie six personnes et s'appuie sur plusieurs activités : bloc-notes et bloc-cubes, sous-mains, tapis de souris, calendriers et produits communicants... "Cette nouvelle activité représente aujourd'hui notre moteur de développement que nous souhaitons faire référencer en GMS.

Dans son giron commercial, JK Papier compte quelques clients d'importance : grands comptes, industries pharmaceutique et cosmétique, cabinets comptables, La Poste ou la SNCF...". Du sur-mesure adapté aux besoins et aux budgets des clients. "Nous fabriquons à la demande, de quelques dizaines d'exemplaires à des productions plus conséquentes de 200 000 unités".

Mais pour affiner plus encore cette nouvelle activité, l'entreprise s'est dotée des outils portés par le web. "Nous avons ouvert un site internet destiné aux particuliers afin de commander en ligne des blocs repositionnables et personnalisables : www.fotokub.fr". Et de reconnaître : "Les particuliers représentent un nouveau marché".

Dans le cadre du développement de ce marché une nouvelle rotative sera installée cette année.

 

Accroché à son territoire

Benoît Gallier ne manque pas une occasion pour vanter son territoire et la qualité de vie du département. "Une région où il fait bon vivre. Je regrette cependant que beaucoup de métiers de l'industrie rebutent les jeunes captés par l'administratif au dépend du productif".

L'équipe de direction accorde beaucoup d'intérêt aux expériences des salariés. "De nouvelles idées naissent tous les jours et nous nous enrichissons des discussions pour faire évoluer l'entreprise ensemble. En quelque sorte, cette participation collective représente notre bureau R&D".


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com