› 
Services aux entreprises ›

CIBEL

  • Eric Chambault (à gauche) et Christophe Joyau, directeurs associés de Cibel ©Cibel
  • L’entreprise bellêmoise réalise 25% de son chiffre d’affaires à l’export ©Cibel

Le "Sur-Mesure" du circuit imprimé

Janvier 2015

Spécialisée dans la conception de circuits imprimés, l’entreprise Cibel a été créée en 1986 par Vahé Chahinian.
Reprise en avril 2012 par Eric Chambault et Christophe Joyau après un accompagnement du fondateur, cette société évolue dans la haute technologie et réalise 25% de son chiffre d’affaires à l’export.

Christophe Joyau, quelles sont les spécificités de Cibel ?

Aéronautique et aérospatial, automobile et industrie, médical et recherche, semiconducteur et nouvelles applications connectées représentent les principales cibles technologiques de Cibel. "Nous sommes spécialisés dans la réalisation de circuits imprimés en terme de maquettes, prototypes et petites séries".
Respectant la philosophie instaurée par le fondateur Vahé Chahinian, les deux associés poursuivent un certain état d’esprit. "Nous sommes positionnés dans un marché qui demande un service personnalisé, beaucoup de flexibilité et de réactivité.
Depuis la création de l’entreprise, la visibilité de notre carnet de commande dépasse rarement deux semaines ! Nous devons accepter le principe de ne pas avoir une meilleure lisibilité.
Nous sommes des façonniers, poursuit Christophe Joyau. Nous ne travaillons pas sur le standard et chaque carte est une nouvelle application électronique spécifique.

Ce marché est-il concurrentiel ?

Cibel à Bellême dans l'Orne Les nouveaux collaborateurs
sont formés et parrainés
en interne pendant 2 ans (© Cibel)

"Avec le développement de la téléphonie, les gros volumes ont migré en Asie du Sud-Est au début des années 2000. Cependant, le positionnement de Cibel sur les prototypes et les produits très techniques, telles que les cartes de test multicouches, nous permet aujourd’hui d’exporter en Asie.
La France compte une vingtaine d’entreprises dans le même domaine que le nôtre, mais sur des types de produits ou de services différents. Plutôt que concurrents, nous sommes complémentaires et développons ainsi certaines collaborations techniques en utilisant les compétences de chacun".
Cibel compte aujourd’hui quelques 350 clients actifs disséminés dans 14 pays. Des clients prestigieux de l’aéronautique, l’aérospatial, l’automobile ou la recherche. "Nous réalisons 25 % de notre chiffre d’affaires à l’export, principalement en Europe et l’aviation civile ou militaire représente 20 % de notre activité".

Un circuit imprimé sur la planète Mars !

Chaque commande est un nouveau défi pour l’entreprise bellêmoise. Un défi et souvent une certaine fierté, à l’image de circuits imprimés embarqués à bord du robot Curiosity lancé sur la planète Mars par la Nasa.
"Ce robot a parcouru 570 millions de kilomètres et voyagé plus de neuf mois pour atteindre son objectif. Faire figurer le savoir-faire de Cibel dans une telle réussite technologique est effectivement une grande fierté pour l’entreprise et l’ensemble des collaborateurs".

Quelles sont les perspectives de Cibel ?

Cibel à Bellême dans l'Orne Cibel est positionné sur les
prototypes et les produits
très haute technologie
(© Cibel)

Avec un chiffre d’affaires de 4,5 M€, Cibel poursuit sa croissance. "Nous sommes très actifs dans le domaine médical, par exemple en support du déploiement de capsules "intelligentes" à ingérer. Ces capsules enregistrent des informations dans le corps humain.
Nous travaillons également sur des applications de signaux hyper-fréquences et sur beaucoup de problématiques liées à la dissipation thermique". Pas moins de 6 programmes de solutions techniques ont été lancés depuis deux ans. "En collaboration avec nos clients, ces programmes de R & D vont permettre de proposer des solutions innovantes et personnalisées. Des solutions uniques sur le marché européen".

Cibel développe également ses axes de croissance vers l’exportation. "Nos ventes à l’export auront triplé en deux ans et nous comptons un nouveau client par semaine depuis 18 mois. Par ailleurs, nous enregistrons d’excellents retours suite à notre participation au Salon Electronica de Munich en novembre dernier". L’investissement annuel représente 8 % du chiffre d’affaires. "Ces investissements portent sur des moyens humains, la formation, les machines et les logiciels".
Un tel niveau technologique nécessite une main d’œuvre hautement qualifiée. "L’entreprise est composée de 37 collaborateurs avec une moyenne d’ancienneté de 14 ans. Généralement diplômés de la mécanique ou de l’électronique, mais faute de filière spécifique, les nouveaux arrivants sont formés et parrainés en interne pendant deux ans pour atteindre une parfaite autonomie et pouvoir répondre aux pics de commandes".

Chimie, pressage, usinage et imagerie composent les différents savoir-faire de Cibel. "Nous totalisons une somme de métiers différents mais parfaitement complémentaires".
Principale structure indépendante en France et leader européen dans ses domaines de compétence, Cibel entend bien asseoir sa réputation de façonnier de haute technologie auprès de ses donneurs d’ordres et de futurs clients.


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com