› 
Services aux entreprises ›

CetteFamille

  • Les seniors sont totalement intégrés à la famille (© Sabrina Nayet)

Véritable success story sociale

Juillet 2017

Lancée en 2016 à Argentan, la société CetteFamille met en relation des personnes âgées et des familles prêtes à les accueillir.
En moins d'un an, la start-up ornaise est devenue le premier réseau national de familles formées pour accueillir les seniors.

La naissance d'une belle aventure

Paul-Alexis Racine-Jourdren, co-fondateur de CetteFamille Paul-Alexis Racine-Jourdren, co-fondateur de CetteFamille (© G. Houdou)

Le concept est né suite à la demande d'un voisin qui cherchait en vain un établissement pour son père refusant d'intégrer une maison de retraite.

"La solution s'est finalement dessinée via un site de petites annonces vers un accueil familial.

C'est cette histoire qui nous a donné l'idée de créer CetteFamille pour développer et faciliter l'accueil d'une personne âgée dans une famille", précise Paul-Alexis Racine-Jourdren.

Diplômé de l'Université Paris Dauphine et de l'école du Louvre, le jeune homme a débuté sa carrière chez Bpifrance et à la Caisse des Dépôts puis dans la banque d'affaires.

Issue de l'EM Lyon et de Centrale Lyon, Agathe Pommery a travaillé chez EDF en gestion de projet autour du partage de l'énergie.

Amis de longue date, ils décident de s'associer dans un domaine plus social. Co-fondateurs de CetteFamille, l'un gère la stratégie, le commercial et l'opérationnel, tandis que l'autre organise les ressources humaines et la communication. Aujourd'hui, CetteFamille est devenue le premier réseau national d'accueil pour seniors.

 

Professionnaliser un système méconnu

L'équipe de CetteFamille est appelée à s'étoffer L'équipe de CetteFamille est appelée à s'étoffer (© CetteFamille)

La jeune entreprise ne se substitue pas aux services des départements qui gèrent et délivrent les agréments sur le même principe qu'une assistante maternelle.

"Le système existe déjà, mais il reste trop confidentiel. Le principe de la plateforme CetteFamille réside dans la mise en relation entre une personne âgée et un accueillant.

Nous assurons le suivi administratif, les fiches de paie, la contractualisation, des visites de courtoisie et nous avons lancé une application qui permet de garder le contact entre les seniors et leurs familles".

CetteFamille est ainsi devenue une alternative efficace face aux placements en maison de retraite. "Le prix moyen mensuel d'une maison de retraite s'échelonne entre 2 300€ et 2 800€, alors qu'un accueil en famille ne dépasse pas 1 500€", constate l'entrepreneur.

"Nous proposons ainsi une réponse aux listes d'attente des Ehpad. Par ailleurs, les personnes accueillies restent sur leur territoire et les métiers créés ne sont pas délocalisables".

 

1600 familles inscrites

Agathe Pommery et Paul-Alexis Racine-Jourdren, fondateurs de CetteFamille Agathe Pommery et Paul-Alexis Racine-Jourdren,
fondateurs de CetteFamille (© CetteFamille)

Aujourd'hui la société affiche un réseau de 1 600 familles en France réparties dans 85 départements, pour environ 3 000 lits, "dans l'Orne, plus de 200 seniors sont accueillis dans 90 familles, soit généralement deux pensionnaires par famille.

Chaque mois, nous enregistrons plus de 400 appels entrants et près du double vers l'extérieur". Un réseau pertinent en constante évolution, alimenté par le site internet et la communication des accueillants.

"Nous sommes des acteurs de la silver économie et notre modèle intéresse les assurances et les mutuelles".

 

Un centre d'appels et une école à Argentan

CetteFamille emploie actuellement 12 personnes sur l'ensemble du territoire. Face au succès grandissant, la société souhaite implanter son centre d'appels à Argentan.

"Nous prenons le temps de parler lors des entretiens téléphoniques et nous organisons des rencontres dans l'objectif de préparer les projets de vie, chaque dossier est différent, personnalisé".

Dans cette même vision, la formation des accueillants pourrait se traduire par la création d'une école. Publié en avril dernier, un décret précise des modalités de formation des accueillants familiaux. "C'est une bonne nouvelle, affirme Paul-Alexis Racine-Jourdren.

Ce décret porte ainsi sur 18 heures de formation initiale, puis 54 heures de formation continue. Pour aller plus loin, nous envisageons de créer une école destinée à former les accueillants. Cette école pourrait être implantée à Argentan, tout comme le centre d'appels".

Une réponse à la fois humaine, économique et personnalisée face à la perte d'autonomie des seniors, créatrice d'emplois et de liens sociaux. L'essor constant de la plateforme en France est appelé à s'étendre. "Dès cette année, nous envisageons de développer le concept en Europe".


Menu
Orne Développement, service de développement économique du département de l'Orne

Liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com